Sandkischt, Restaurant de specialités alsaciennes

 

« Je vais souvent au Sandkischt (23, rue de la Carpe-Haute), pour ses tartes flambées et ses salades de gruyère et cervelas; l'accueil y est très sympathique. »

 - Robert Grossmann, Le Point, paru le 24 Novembre 2011 -
Toujours actif dans l'opposition municipale, l'ancien président de la communauté urbaine de Strasbourg (71 ans), féru d'art ne perd jamais une occasion d'aller admirer les musées de la ville.

 

 

 

 

« Impossible de manquer Sylvaine Honoré à La Sandkischt, une patronne haute en couleur, généreuse, qui cuisine un jarret de porc laqué à la bière de Noël de Météor à tomber à la renverse. Rien que Sylvaine vaut le voyage. »

 - Yolande et Michel Haag, Le Point, paru le 24 Novembre 2011 -
A Hochfelden, à 30 kilomètres de Strasbourg, les Haag brassent depuis sept générations la fameuse Météor.

 

La Sandkischt

Sylvaine Honoré tient avec bonheur cette petite auberge au cœur du quartier des maraîchers de la Roberstau. Gage de sérieux, les restaurateurs de la région viennent au Sandkischt déguster la spécialité de l’établissement : la tête de veau. Dans la salle à manger alsacienne ou en terrasse, l’accueil est chaleureux, le service souriant, et la carte décline tous les plats locaux, de la tarte flambée à la carpe frite, du biebelekaes au camembert frit, en passant par un tartare bien relevé ou un cordon bleu réussi… Pour nous, ce sera tête de veau et vin blanc ! Pour les amateurs de plaisir originel, cette tête bouillie est gélatineuse, sa vinaigrette au « Melfor » parfaitement équilibrée, et il vous reste encore le pain pour saucer l’assiette. La meilleure ! 

- passe-plat, Strasbourg et environs -
- le guide des plats irrésistibles de Lionel Augier -

 

Sandkischt

Un guide de 1830 décrit Strasbourg comme « l’une des plus grandes villes de France […] avec évêché, tribunaux de première instance et de commerce […], faculté de théologie du culte protestant, faculté de droit, de médecine, de sciences et lettres, etc. » Cette ferveur ancienne pour une cité dont l’opulence et l’élégance rappellent les Flandres, nous la partageons entièrement. Bref, Strasbourg possède un charme puissant. Le restaurant Sandkischt est perdu dans un océan de verdure, au milieu du quartier des institutions européennes, à deux pas de la nouvelle Pharmacopée européenne, de style futuriste. L’établissement « résiste » avec vaillance à une urbanisation galopante. C’est une cuisine de famille, généreuse, abondante et goûteuse qu’on sert dans cette petite salle charmante (réserver), et sur sa plaisante terrasse, très demandée quand arrivent les beaux jours. C’est même si copieux qu’un appétit moyen peut être satisfait par la simple salade de cervelas ou par l’une des tartes flambées. La clientèle est très fidèle : excellent signe !

- LES LIEUX DE TOUJOURS MERCIER -

 



23, rue de la Carpe Haute | 67000 Strasbourg Robertsau | Téléphone : 03 88 41 90 60 | Fermé le mercredi
Traffix Hébergement, 40euros tout compris